26 septembre 2022
7 manipulations que vous pouvez faire sur le puits de forage sur Surpac

7 manipulations utiles que vous pouvez faire sur les puits de forage avec Surpac

Dans la recherche de ressources minières, les puits de forage sont des ouvrages les plus utilisés pour explorer le sous-sol. Malheureusement, beaucoup de gens ne savent pas tirer profit de précieuses informations que renseignent les puits de forage. Dans cet article, vous allez découvrir les 7 manipulations utiles que vous pouvez faire sur les puits de forage avec Surpac afin de mieux en tirer profit.

Vous le savez peut-être déjà, les gisements sont des trésors cachés. Ils sont opaques à notre champ de vision et sont cachés dans le sous-sol. Le sous-sol n’étant pas transparent, la seule façon de démasquer le gisement est de le trouer systématiquement. Cela revient à organiser une campagne de forage.

Qu’est-ce qu’une campagne de forage minière ?

Dans une prospection minière, une campagne de forage est l’ensemble d’opérations programmées qui consistent à creuser systématiquement des trous dans le sous-sol.

Avant toute campagne, une maille de forage est prédéfinie. L’on connait avec précision, où sera foré le puits, avec quel angle, pour attendre quelle profondeur et quelle distance va le séparer du puits suivant. C’est ça qui explique son caractère systématique et programmé.

L’objectif d’une campagne de forage est d’identifier, délimiter et positionner un gisement.

a)    Identification du gisement

L’un des objectifs du forage est d’identifier la nature d’une formation dont on a relevé l’anomalie à la surface. Que ce soit par des interprétations indirectes ou des études géophysiques.

Une anomalie positive de contraste de densité est une bonne nouvelle dans la prospection de Diamant. Mais cette nouvelle devrait être appuyée par des forages pour confirmer la nature de la roche qui cause une telle anomalie et l’associer ou pas au gisement.

b)    Positionner un gisement

Lorsque l’existence d’un gisement est confirmée, il est fondamental de déterminer son extension en profondeur afin d’évaluer son volume. Cet objectif est atteint par forage.

c)     Délimitation du gisement

Les limites d’un gisement sont parfois mises à jour au fur et à mesure de son exploitation. Cela est dû à la découverte d’autre indice de minéralisation à la proximité de ce gisement. Une telle découverte conduit à la réalisation d’autres forages pour confirmer ou infirmer le prolongement du gisement.

Que tirons-nous d’une campagne de forage ?

Lors d’une campagne de forage, une pile de données est prélevée. Il s’agit là d’un ensemble de données bien structurées sous formes tableaux et contenant les :

  • Positions géographiques de puits de forage : longitude X, latitude Y et Altitude Z ainsi que la profondeur (Depth).
  • Orientations de puits de forage : Azimut et Dip.
  • Teneurs et lithologies pour chaque intervalle de distance relevée sur les carottes de forage retiré des trous.

Ces données sont importées dans un logiciel minier pour créer une base de données géologique. Une fois cette base de données créée, elle est visualisable sous forme de puits de forage dans le logiciel.

Maintenant que tout ça s’est dit, découvrons les 7 bonnes manipulations que nous pouvons faire sur les puits de forage avec Surpac.

Exprimer la teneur du minerai par le diamètre variant sur le puits de forage

Par défaut, Surpac affiche les teneurs minérales sur les trous avec un même diamètre. Ce qui ne pas du tout mal quand on veut avoir une vue simplifier de l’ensemble de puits de forage.

Cependant, pour rendre l’affichage de puits de forage plus expressif, il faut varier le diamètre du puits en différents points selon que la teneur y soit forte ou faible. Surpac permet de mieux le faire en recourant à la fenêtre Draw hole et grâce à l’option Cylinder style/Variable width.

puits de forage Surpac
Diamètres de teneurs variant le long des puits

Afficher les étiquettes et les profondeurs de puits de forage

Surpac vous permet d’étiqueter (le nom) et d’attribuer la profondeur attente par n’importe quel forage en quelque clic. En plus, vous pouvez choisir d’afficher ces étiquettes le long des puits ou latéralement.

L’avantage de cette option est l’identification rapide d’un puits de forage ou d’un groupe de puits de forage qui fait objet de votre intérêt et d’y focaliser ses observations.

Etiquettes latérales de puits de forage
Etiquettes longitudinales

Changer la couleur d’affichage de puits de forage

Par défaut, lorsque vous affichez les puits de forage en Surpac, ils ont la couleur verte. Mais cette couleur est modifiable à volonté. Il suffit de choisir votre couleur de préférence sur l’option Default trace color dans la fenêtre Draw holes.

Cependant, veillez à ne pas choisir l’une des couleurs que vous avez attribuées à l’une de vos fourchettes de valeurs minérales.

Changement de couleurs de puits de forage

Augmentez l’épaisseur d’affichage du puits de forage

Pour arriver à mieux voir les passes minéralisées sur nos puits de forage, il faut que le contraste de diamètre soit plus grand entre le puits et la minéralisation. Grâce à l’option display attribute, Surpac vous permet d’augmenter ce contraster.

Augmenter l’épaisseur de puits de forage

Personnaliser les intervalles de teneurs minérales

C’est l’une des options les plus intéressantes de cette série. En effet, ce qu’il y a de plus intéressant en affichant les puits de forage sur un logiciel ; c’est de pouvoir capter des informations importantes en un clin d’œil. Notamment, à quel niveau d’un puits X, la minéralisation est importante.

À travers son outil Drillhole display style, Surpac vous permet de définir les différentes fourchettes de valeur pour sa teneur minérale. Et d’attribuer pour chacune une couleur bien spécifique. À tel enseigne que chaque fois que vous verrez une couleur que vous avez réservée pour une teneur élevée, vous comprendriez le niveau du puits concerné est très minéralisé.

Afficher les graphiques sur les puits de forage

Imaginez que vous vouliez connaitre la fréquence de teneur dans votre base de données et l’exprimer sous forme d’un graphique. Le moyen classique de le faire est d’utiliser le logiciel Excel. Seulement, le graphique que nous obtiendrons ne sera pas connecté aux puits de forage.

Avec Surpac, il est possible de générer plusieurs types de graphiques statistiques : histogramme de fréquence, diagramme en bâtonnés, etc.

Histogramme en polygone
Histogramme en bâtonné

Juxtaposer la minéralisation et la lithologie sur un puits de forage

L’une de mes manipulations préférées sur les puits de forage, c’est de pouvoir mètre cote cote la minéralisation et la lithologie. Cette technique permet d’identifier quelle formation géologique contient de fortes minéralisations et d’optimiser l’exploitation de la couche la plus minéralisée.

Partenaire geologique

Comment effectuer pas à pas toutes ces manipulations avec Surpac ?

Dans la vidéo ci-dessous, nous allons vous montrer pas à pas comment effectuer les 7 manipulations précédentes sur Surpac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *