26 septembre 2022
Dans cet article, nous allons voinformatique dans la profession d’un ingénieur géologue

Quelle est la place de l’informatique dans la profession d’un ingénieur géologue ?

La profession d’ingénieur géologue est l’un de métier qui évolue très rapidement au cours de temps. Contrairement à d’autres domaines, elle exige la mise à jour régulière de ses compétences et l’apprentissage de nouveaux outils.

Aujourd’hui, l’un des outils devenus indispensables aux géologues est l’informatique.

Dans cet article, nous allons découvrir la nécessité de l’informatique dans la profession d’un ingénieur géologue.

Pas que ça !

Nous allons aussi vous indiquer les compétences informatiques qu’il vous faut acquérir pour mieux exercer cette profession.

Et enfin, nous allons vous orienter et vous donner les voies et moyens que vous pouvez employer pour mieux acquérir ces compétences, rapidement et à moindre cout.

Pourquoi l’informatique ?

L’informatique et la géologie sont devenues deux disciplines complémentaires. De par son nom « Informatique », il se dégage deux termes : Information et Automatique. L’informatique désigne donc le fait de traiter l’information de manière automatique.

Pourquoi l’informatique dans la profession d’un ingénieur géologue ? ?

Il y a de ce fait une relation étroite entre l’informatique et notre métier d’ingénieur géologue. Car, nous ingénieur géologue recherchons et traitons de l’information, mais pas n’importe quel type d’information, nous traitons l’information géospatiale. Les ressources minières que nous explorons, les structures géologiques que nous levons, les phénomènes naturels que nous étudions (…) sont des informations géospatiales.

Entant qu’information, ces données doivent être traitées. Dans les temps le traitement manuel de données géospatiales pouvait suffire. C’est pour cela qu’un géologue pouvait :

  • Dessiner à la main des coupes géologiques et des plans de niveaux sur les papiers millimétrés
  • Élaborer à la main une carte géologique
  • Représenter manuellement les mesures structurales à travers le digramme de Wulff, sur le papier-calque
  • Dessiner à la main les lames minces que l’on observait au microscope
  • Monter avec divers plans de niveaux superposés sur un support transparent un modèle 3D du gisement étudié.

Eh bien aujourd’hui

Tout ceci est obsolète.

Aujourd’hui, le géologue est appelé à traiter ses informations géospatiales non pas manuellement, mais de façon automatique. Cela lui oblige à utiliser un outil spécialisé dans le traitement automatique de l’information qu’est l’informatique.

Ceci a même donné naissance à diverses disciplines synonymes à savoir :

  • Géomatique,
  • SIG,
  • Informatique appliquée à la géologie,
  • Géo-Informatique, etc.

Avantages qu’offre l’informatique à l’ingénieur géologue

Traiter automatiquement l’information géospatiale offre divers avantages à l’ingénieur géologue. Non seulement les avantages classiques que nous connaissons tous de l’informatique à savoir :

surpac dans ma poche
  • Automatiser les tâches laborieuses et répétitives,
  • Faire gagner en temps et en efficacité,
  • Professionnaliser la présentation de ses résultats.

Les avantages qu’offre l’informatique à la géologie sont beaucoup plus phénoménaux.

Pour mieux les détailler, nous allons les données en évoquant leurs divers domaines d’utilisation.

Voilà pourquoi dans les lignes qui suivent, nous allons vous parler des compétences informatiques qu’il vous faut acquérir pour mieux exercer la profession d’ingénieur géologue.

Compétences géo-informatiques à acquérir

Nous ne le dirons jamais assez, aujourd’hui le travail d’un géologue ne se limite plus aux travaux de terrain. Pour être réalisé un travail complet, vous aurez besoin d’utiliser l’outil informatique, en l’occurrence des logiciels conçus pour vous permettre de réaliser ces différentes tâches.

Ci-dessous voici les 5 axes dans lesquels l’informatique s’avère indispensable pour l’ingénieur géologue :

Collection, traitement et représentation de données

Collection de données géospatiales

L’informatique à travers des applications multiples permet d’enregistrer directement les données de terrain à travers des tableurs qui peuvent être directement chargés dans un logiciel dédié pour un traitement bien approprié.

De même, grâce à diverses plateformes en ligne, des multiples données prêtes à l’emploi sont facilement téléchargeables et utilisables pour une étude bien précise. Il s’agit notamment des imageries satellitaires, de modèle numérique de terrain (MNT) (…) qui contiennent une infinité de données qui ne nécessite qu’à être extraite.

informatique ingénieur géologue récolte de données

Traitement de données 

L’un de plus grande révolution qu’offre l’informatique, c’est l’exécution des opérations complexe qu’auraient pu prendre des années à l’homme. Cela vaut autant notamment dans l’interpolation de valeurs en cartographie ou dans l’estimation ressource minière.

En effet, les interprétations que fait le géologue se déduisent à partir de quelques échantillons seulement. Pour avoir une idée générale sur la variable étudiée, il faut faire l’interpolation afin de déterminer la valeur étudiée en des endroits ou l’échantillonnage n’a pas été effectué.

Faire manuellement l’interpolation est un casse-tête, et surtout si la maille d’échantillonnage est espacée, si l’étendue à couvrir est grande ou s’il y a plusieurs variables pour lesquelles cette interpolation devrait être faite.

Pourtant avec un géologiciel, faire l’interpolation est une tache hyper simple. Il suffirait seulement d’apprendre comment le faire.

Par ailleurs l’application de méthodes d’estimation de ressources emploie des formules mathématiques complexes, même pour un docteur en mathématique ; ces genres d’opérations auraient été embêtants.

Juste la méthode de l’inverse de distance peut vous amener à des formules kilométriques sans issues, et la méthode de krigeage est la plus sadique. Elle fait recours aux équations différentielles, intégrales et fonctions mathématiques multiples. Je suis prête à parier que vous aimeriez vous tenir éloigné de ces mathématiques.

Eh bien, vous avez de la chance.

surpac dans ma poche

Ni t’était l’informatique ; nous y serions contraints.

Heureusement que l’informatique est là pour nous en débarrasser. Quand vous lancez une estimation sur un logiciel minier, le logiciel s’active à effectuer toutes ses opérations puissantes et vous donne les résultats dans une fraction de seconde. N’est pas cool !

Élaboration de cartes, coupes géologiques et plans de niveaux

En l’absence de l’outil informatique, l’élaboration d’une carte aussi complexe que vous ne pouvez l’imaginer. Les scientifiques se réunissaient par dizaine autour d’une gigantesque table. Chacun chargé de dessiner une partie de la carte sur base des éléments rapportés par les explorateurs.  

Le dessin d’une carte prenait donc des années et des années parce qu’elle dépendait des éléments que rapportait après la prospection. Par conséquent, les dessinateurs devraient s’illustrer par une forte précision, un maximum de soin. Car chaque jour des éléments nouveaux s’ajoutaient à la carte et la carte ne devait pas être salie sinon elle serait inconsultable.

Les anciennes cartes étaient dessinées sur des supports fragiles. Elles étaient difficiles à manipuler, à partager et à mettre à jour. L’informatique nous a permis de créer des cartes avec un(e) :

  • Meilleur support : la cartographie numérique a offert à l’homme la possibilité d’enregistrer sa carte sur un support numérique (carte mémoire, un flash disque, etc.) plus facile à transporter et réduisant le risque d’altérabilité suite à l’humidité
  • Diversités de supports : non seulement la carte peut être enregistrée sous format numérique dans une carte mémoire ou un flash disque, mais elle peut également être imprimée sous divers formats papier (A4, A3, A2, A1).
  • Facile à manipuler : plus question de faire de dizaine de tours sur une table pour mieux observer la carte qui s’y trouve. Observer une carte digitale offre un précieux avantage, celui de dézoomer ou zoomer la carte afin de voir les détails d’une partie spécifique. Vous avez cette latitude de vous déplacer sur la carte, allez en avant, en arrière, en haut et en bas sans craindre que la carte se déchire ou se salisse.
  • Facile à diffuser : la carte actuelle est facilement partageable. En un rien de temps, elle peut être facilement mise en ligne et n’importe qui peut la consulter, la modifier et l’améliorer.
  • Facilité de retouche ou de mise à jour : la carte que vous recréez peut être modifiée autant de fois que vous le voulez. Lorsque vous aurez des éléments à ajouter ou à changer.

Représentation des structures géologiques et études de la stabilité d’un bloc rocheux

Représenter les plans géologiques est l’une des choses les plus importantes dans l’exploration minière.

Car cette représentation nous permet de :

  • Détecter les différentes familles plans géologiques
  • Effectuer des analyses statistiques pour déterminer la fréquence de ces plans
  • Identifier l’orientation majeure de ces plans
  • Faire une étude de stabilité d’un bloc fracturé
  • Mesurer facilement et avec précision l’angle entre 2 plans ou plus
  • Faire une analyse de stabilité d’un rocher.
Representation de mesures structurales

Une telle étude n’est possible qu’avec l’outil informatique. Autrement nous serions contraints à des opérations laborieuses de représenter manuelle de mesures structurales à travers le digramme de Wulff, sur le papier-calque

Création de modèles géologiques 3D et modélisation de couches géologiques.

Dans les travaux géologiques traditionnels, les recherches géologiques et les résultats sont illustrés par des cartes 2D telles que des sections de puits, des profils géologiques et des plans.

L’incapacité de représenter en 3 dimensions des phénomènes géologiques comme les strates, les structures et les reliefs a constitué une perte et une distorsion des informations spatiales.

En utilisant l’outil information, il devient possible de faire la modélisation et la visualisation 3D. Le corps et l’environnement géologique peuvent être compris et exprimés directement en 3 D. L’outil informatique permet de :

  • Visualiser les phénomènes géologiques en 3 dimensions
  • Modéliser même les couches les plus minces
  • Estimation de ressources minières et analyse géostatistique
  • Évaluer la teneur moyenne d’un gisement et connaitre son volume et tonnage
  • Analyser statistiquement un gisement pour optimiser les ressources estimées afin de garantir la rentabilité d’une exploitation minière
informatique aide l' ingénieur géologue dans la modélisation 3D de gisements

Planification minière et coordination de l’exploitation minière

Modéliserun gisement et estimer ses ressources minières ne pas suffisant pour générer du profit dans une exploitation minière. Le plus important, c’est de savoir récupérer autant que possible la plus grande quantité du minerai ainsi que la bonne qualité de minerai. Une telle récupération n’est possible qu’en faisant la planification minière.

Avec l’outil informatique, cette tâche est réalisable. L’exploitation minière peut ainsi être coordonnée dans le temps et dans l’espace.

Comment acquérir les compétences informatiques utiles à l’ingénierie minière rapidement et à moindre cout ?

Maintenant que vous connaissez à quel point, l’outil informatique est fondamental dans votre profession d’ingénieur de mine, aimeriez-vous être formé sur cet outil. Alors les formations ci-dessous vous y aideront.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *