14 juillet 2024
digitaliser une carte arcgis image arrière

7 bonnes raisons de digitaliser une carte avec arcgis

Besoin de digitaliser une carte ? Bonne idée. La digitalisation est la voie par laquelle vous pouvez revêtir une vieille carte d’une nouvelle robe. Elle vous permet de calquer une carte dessinée à la main et la rendre plus professionnelle, belle à voir, en vous offrant plus de flexibilité pour la modifier, la partager avec les autres et la conserver.

Mais le seul fait de digitaliser une carte ne suffit pas. Beaucoup de ceux qui digitalisent des cartes n’obtiennent pas le résultat escompté. Et cela, parce qu’ils n’ont pas compris que la magie n’est pas dans la digitalisation elle-même mais surtout dans l’outil que l’on utilise pour digitaliser une carte.

Arcgis est l’outil de digitalisation d’une carte par excellence. Après avoir livré pendant plus de 2 ans des microservices en cartographie sur Fiverr. J’en ai maintenant une idée claire.

Si je vous conseille de le faire avec Arcgis,

Je sais de quoi je parle. Je ne dis pas que les autres logiciels ne le font pas aussi bien. Dans cet article, je vais seulement vous relever les 7 avantages que j’ai remarqués en digitalisant une carte en Arcgis.

Ces 7 raisons vous feront gagner en temps et en qualités lorsque vous digitaliserez vos cartes. Avant d’aller plus loin en lisant cet article, soyez sûr de l’avoir partagé avec un de vos proches. Car Ça lui sera énormément utile.

Ça y est,

Vous y êtes ?

C’est parti.

Ci-dessous voici les 7 bonnes raisons de digitaliser une carte avec Arcgis. 

Et n’oubliez pas, je garde toujours la meilleure raison pour la fin.

1.     Calquer plusieurs types d’éléments géométriques 

Digitaliser une carte revient à la calquer et pour cela vous devez redessiner tous les éléments qui constituent votre carte. Et comme vous le savez, les éléments d’une carte ne sont pas tous de la même nature. Sur une seule carte topographique, vous pouvez trouver les parcs, les restaurants, les églises, les routes, les cours d’eau, les chemins de fer, des villes entières, etc.

Les restaurants et églises sont généralement représentés par des points. Alors que les routes, les cours d’eau et les chemins de fer sont représentés par des lignes. Les villes, les parcs (…) sont quant à eux représentés par les polygones.

Quand on digitalise une carte, on se doit de calquer chacun de ses éléments en utilisant les points , les lignes et les polygones selon la nature de l’élément. Arcgis est l’un de logiciel de cartographie qui intègre cette fonctionnalité.

Ajouter un élément sur une carte

2.     Reprojection de la carte.

Il y a des cartes qui sont créées à l’époque de ma grand-mère. Allez-y seulement imaginez ce que peut être leur système de projection.

Aujourd’hui, vous n’avez pas besoin d’utiliser le même système de projection. Il vous faut les modifier. En projetant une carte, vous avez la possibilité de redéfinir son système de projection. Vous pourrez ainsi choisir des systèmes plus précis, plus adaptés.

Dans Arcgis, vous n’aurez besoin que de quelques clics pour projeter une carte.

3.     Afficher la table attributaire de la carte.

Toutes les cartes sont associées à un tableau qui décrit chacun de ces éléments. Qu’il s’agit des polygones, lignes ou points. Pour certains logiciels SIG, il est difficile d’accéder à ce tableau. Ce qui n’est pas le cas avec Arcgis.

Arcgis vous offre même la possibilité de modifier les données contenues dans ce tableau.

4.     Lancer des requêtes et interagir avec sa carte.

C’est une fonctionnalité démentielle. Devoir interagir avec une carte. J’appelle ça baguette magique. Imaginez une carte qui représente plusieurs régions. Un peu comme les usa qui comparent 50 états. Chacun de ces états peut posséder une similarité avec un autre.

Par exemple, deux états peuvent commencer avec une même lettre ou 3 autres peuvent avoir exactement la même superficie. Je ne dis pas que c’est vrai, ce n’est qu’un exemple.

Alors, si vous voulez afficher 2 ou 3 états qui remplissent les mêmes conditions, sachez qu’il vous suffit d’une petite requête. Pas besoin de vous gratter les cheveux. Arcgis vous permet de tout régler.

5.     Éviter des vides entre les polygones.

Comme je l’ai dit au tout début de cet article. La meilleure raison est pour la fin. J’estime que cette fonctionnalité est celle qui m’a poussé personnellement à privilégier la digitalisation d’une carte avec Arcgis qu’avec les autres logiciels SIG.

Mais rassurez-vous, ce n’est pas encore la fin. Il reste encore 2 bonnes raisons.

En effet, lorsque vous digitalisez 2 polygones qui sont côte à côte, le calque du deuxième polygone nécessite de passer sur le premier polygone déjà digitalisé.

De ce fait deux possibilités sont à relever :

–         Soit vous devez entrer légèrement dans le premier polygone déjà digitalisé, ce qui va augmenter la surface du deuxième polygone (et donc fausser la carte).

–         Soit vous allez éviter le premier polygone en laissant un vide entre les deux polygones. Ce qui fausse la qualité de la carte car le vide n’ayant aucune signification logique.

 digitaliser une carte arcgis : vide entre polygones
Vides entre les polygones

Arcgis vous permet de résoudre ingénieusement ce problème. En fait, lorsque vous digitalisez un polygone sur Arcgis. Celui-ci enregistre l’ensemble de ces nœuds. Une fois que vous voulez digitaliser un deuxième polygone voisin, Arcgis se chargera des vous indiquer les nœuds sur lequel vous êtes déjà passé lors de la digitalisation du premier polygone. En le sélectionnant, vous évitez non seulement les vides entre les polygones et éviter d’extrapoler un polygone.

Dans la video ci-dessous, je vous montre pas à pas comment digitaliser une carte sur Arcgis.

6.     Modifier le style de la carte.

Comme nous l’avons dit ci-haut, la digitalisation vous amène souvent à digitaliser des éléments géométriques de différentes nature. Les points par exemple sont utilisés pour représenter des éléments ponctuels. Cependant, sur une même carte vous pouvez avoir plusieurs objets ponctuels à représenter.

Sur une même carte administrative, vous pouvez avoir le besoin de représenter par exemple les chefs-lieux des provinces ainsi que les restaurants. De peur de les confondre, ces deux éléments ne peuvent être représentés par un même symbole. Il faut donc une fonctionnalité qui vous permette d’attribuer un symbole différent pour chaque nature d’élément du type point.

Plusieurs éléments du type point

Et c’est pareil pour les restes d’éléments géométriques. C’est ainsi que pour les éléments du type ligne, les routes seront représentées par un trait continu, les rivières par les lignes à trait interrompu tandis que les chemins de fer sont représentés par la double ligne à trait interrompu.

Arcgis vous offre la fonctionnalité se choisir n’importe quel symbole pour représenter le point. La possibilité de se choisir les types de ligne adapter à votre besoin et la flexibilité de définir une couleur pour chaque polygone ou rendre celui-ci transparent.

Dans la vidéo si dessous, vous apprenons comment definir le style d’une carte sur arcgis.

7.     Ouvrir sa carte sur Google earth ou Google map.

Google earth et Google map sont comme leurs noms l’indiquent des puissantes applications appartenant à l’indomptable multinationale Google. Leur développement a révolutionné le monde depuis 2005. Car elles permettent de naviguer à travers le monde et d’observer le lieu physique de n’importe quelle région du monde.

Aujourd’hui, le couplage de ces deux applications aux logiciels SIG est d’un avantage phénoménal. Car une carte créée sur un logiciel SIG peut être importée et compléter sur Google earth ou Google map en y ajoutant des informations trouver sur le lieu physique.

Vous pouvez disposer par exemple d’une ancienne carte représentant des carrées miniers et rien d’autre. Et vous aimeriez connaître des détails naturels qui entourent ce carrée. Il suffit de le digitaliser puis de l’importer sur Google earth (ou Google map). Vous serez capable de voir quels sont les cours d’eau, les routes qui entourent votre carrée. Et vous pourrez faire un choix judicieux lors de votre prise de décision.

Arcgis est le rare logiciel qui vous fournit ceux dont vous avez besoin. C’est une fonctionnalité qui vous permet de transformer la carte créer sous fichier shapefile (SHP) en un fichier Kml ou Kmz qui peut s’ouvrir sur Google earth ou Google map.

Voici comment importer une carte digitaliser avec Arcgis sur Google earth

Comment ouvrir une carte digitaliser avec arcgis sur Google map

Télécharger

Geoguys

Acknowledgements The authors are extremely grateful to all the individuals who took part in this study, the midwives for their help in recruiting them, and the whole ALSPAC team, which includes interviewers, computer and laboratory technicians, clerical workers, research scientists, volunteers, managers, receptionists and nurses.

Voir tous les articles de Geoguys →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.