26 septembre 2022
Comment créer composite évaluer gisement dans Surpac

Créer un composite est un passage obligé pour évaluer un gisement, voici pourquoi

Sur tous les géo logiciels, l’évaluation d’un gisement requiert la création d’un composite. Pourtant peu de gens savent ce que c’est un composite, à quoi il sert et pourquoi il est créé en amont de toute évaluation de ressources minières. Dans cet article, nous allons voir pourquoi un composite est créé avant d’évaluer un gisement.

La plupart de géo-ingénieurs ne savent pas c’est quoi un composite. Ils attendent ce terme évoqué partout lors de l’évaluation minière mais n’en possèdent qu’une idée vague. Et parfois, certains en arrivent à le considérer comme un terme technique. Alors que non, la notion de composite est fondamentale pour l’estimation des ressources minérales dans un logiciel de mine.

En quoi le composite revêt un caractère obligatoire dans l’évaluation minière ?

Sans le composite, aucun gisement ne peut être évalué, en tout cas pas dans un géo logiciel. Les logiciels de mine utilisent souvent des algorithmes pour effectuer certaines opérations. Et pour que ces dernières fonctionnent, il faut structurer les données (échantillons) devant faire objet de l’évaluation. En créant un composite, vous rendez le logiciel capable d’enclencher l’algorithme susceptible d’opérer l’évaluation minière.

Cependant, nous devons vous avouer que la création d’un composite n’est pas manuelle pour tous les logiciels de Géomodelisation. Il existe des logiciels comme Leapfrog géo qui génère d’eux-mêmes un composite lors de votre processus d’évaluation minière. Alors qu’un logiciel de Géomodelisation comme Surpac nécessite la création d’un composite avant de pouvoir faire l’évaluation minière.

Dans un cas ou l’autre, vous avez beaucoup à gagner en connaissant un composite, son utilité et le processus de création. ça vous aidera à comprendre comment l’évaluation d’un gisement se fait dans un géo logiciel.

Mais dans cet article, nous n’allons pas apprendre que ça.

Nous irons un peu plus loin.

Nous allons aussi vous montrer comment vous pouvez pas à pas créer un composite avec le logiciel Surpac.

Puis ensuite nous montrerons diverses manipulations que vous pouvez faire sur ce composite.

Notamment :

·        Visualiser les points à espacement régulier générés lors du processus de création d’un composite (compositing).

·        Assigner à ces différents points leurs valeurs respectives

·        Colorer les différents points selon des intervalles de valeurs que vous avez vous-même définies.

Allez, trêve de bavardage.

Passons directement au vif du sujet.

Qu’est-ce qu’un composite ?

Un composite de données numériques est un fichier string généré automatiquement par digitalisation. Il est généré lorsque des données numériques de points inégalement espacées dans les trous de forage sont transformées en données régulièrement espacées dans les mêmes trous de forage.

créer composite string évaluer gisement

Ces nouvelles données régulièrement espacées sur les puits de forage sont ensuite reliées entre eux automatiquement par digitalisation pour former une espèce des cordes qu’on appelle string.

créer composite avec points évaluer gisement

Pourquoi un composite est-il créé avant toute évaluation minière ?

Avant de faire l’évaluation d’un gisement dans un géo logiciel, on ne dispose que des quelques échantillons prélevés sur les puits de forage. Si souvent, ses échantillons sont prélevés à des intervalles de distance inégalés. Alors que le logiciel ne fonctionne que sur des bases logiques. Pour exécuter un algorithme, il faut une succession logique de points d’échantillonnage. C’est pour cette raison que le logiciel commence par générer à partir des points existants, une succession de points d’intervalle constant sur les puits de forage avant de faire l’évaluation.

créer composite évaluer gisement

Et ensuite déduire la valeur de ses points à partir des valeurs connues sur ces puits.

Composite avec differentes valeurs assignées aux points

Étapes de création d’un composite.

La création d’un composite (compositing. en anglais) est un processus en deux étapes. Tout d’abord, les trous de forage sont divisés en intervalles pairs ou « intervalles composites » qui sont égaux à la longueur composite.

Une fois cela fait, les valeurs composites sont calculées en utilisant à la fois les données numériques sur les trous de forage et les intervalles composites, pour générer les points composites.

Étape 1 — Division des trous de forage en intervalles de longueur égale

Compte tenu de la longueur de composition et du pourcentage de couverture minimum, les trous de forage sont divisés en longueurs égales ou « intervalles de composition » qui sont égaux à la longueur de composition.

Souvent, à la fin d’un trou de forage, il reste un petit intervalle inférieur à la longueur de composition. Si cet intervalle est plus long que le pourcentage de couverture minimum de la longueur de composition, l’intervalle est conservé. Sinon, il est rejeté et est donc omis du traitement ultérieur.

Étape 2 — Calcul des valeurs aux points composites

Une fois les intervalles composites générés, la valeur composite peut être calculée. Ces valeurs sont attribuées aux points composites qui se trouvent au centre des intervalles composites.

La valeur composite de chaque intervalle composite est calculée de manière simple. Il s’agit simplement de la valeur moyenne de toutes les données de forage numériques comprises dans l’intervalle composite.

Création d’un point composé

Le point est créé au centre de l’intervalle composite. Il n’est créé que s’il existe suffisamment de données de forage valides ou de « couverture » sur l’intervalle composite. Si la longueur totale des intervalles de forage valides est supérieure ou égale à la « longueur de couverture » minimale, un point composite est créé. Si ce n’est pas le cas, les données sont insuffisantes pour générer le point composite et celui-ci est omis. La longueur de couverture minimale est simplement la longueur de composition mise à l’échelle par le pourcentage de composition minimale.

Comment créer un composite sur Surpac ?

Deux grandes étapes sont nécessaires pour créer un composite en Surpac. La première étape consiste à créer une base de données géologique et la deuxième à générer le composite lui-même.

Comment créer une base de données dans Surpac ?

Dans la vidéo ci-dessous, vous allez découvrir comment créer une base de données dans Surpac.

Télécharger

Il s’agit d’un ensemble de 4 tableaux constitués lors de la campagne de forage. Notamment la table collar, Survey, Assay et Lithologie. Ces tables renferment des données de position de puits de forage, leur géométrie et leur teneur minérale ainsi que leur lithologie.

Comment générer un composite dans Surpac ?

Dans la vidéo ci-dessous, nous allons vous montrer comment créer pas à pas un composite sur Surpac. Ce composite sera créé à partir de la base de données que nous avons créée précédemment.

vidéo composite surpac

4 réflexions sur « Créer un composite est un passage obligé pour évaluer un gisement, voici pourquoi »

  1. Bonsoir s’il vous plaît j’aimerais savoir comment créer le composite en fonction des lithologies. J’ai regardé dans vos différentes vidéo youtube mais pas eu. Merci

    1. Bonjour Wopemwo,

      Le composite se crée pour l’estimation. Il se génère de ce fait pour l’ensemble de données.

      A moins que vous ayez une manipulation spécifique, voudriez-vous bien nous en dire!

      Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *